Un avenir pour le bois bûche?

Au mois d’avril 2012, Julien Robert et moi-même nous sommes rendus à Buzançais près de Châteauroux (36) pour découvrir les installations de transformation de bois bûche de la marque Crepito.

La journée a commencé avec une présentation du site et des produits de la marque, commercialisant des granulés de bois ainsi que les équipements pour le stocker et des bûches de 33cm de qualité conditionnées sur palettes.
Après un repas copieux non loin des structures, nous avons pu découvrir l’usine à proprement parler s’étendant sur 8 hectares dont 18000m² de bâtiments et 14000m² d’espace de stockage, représentant un investissement total de 11 millions d’euros.
La visite a débuté par le parc de stockage de grumes pouvant accueillir jusqu’à 18500 stères de bois. Les grumes étaient ensuite acheminées par tapis roulants jusqu’à trois combinés produisant chacun 400 stères de bois par jour, le coupant et le fendant selon la taille des grumes présentées. Les bûches ainsi obtenues étaient ensuite envoyées vers l’un des sept séchoirs (d’une capacité de 400 stères par séchoir) présents sur le site pour atteindre un taux d’humidité inférieur à 20% en seulement sept jours. Les 2 chaudières des séchoirs était entièrement alimentée par toutes les chûtes de bois générées par la transformation et l’écorçage des grumes après broyage.
Après séchage, les bûches, propres uniformes et sèches étaient dirigées vers les lignes de conditionnement où elles étaient mises sur palette et plastifiées en cinq minutes puis entreposées, prêtes à la livraison.

Cette journée aura donc été très enrichissante et nous aura permis de découvrir une industrie bien loin de nos propres méthodes de travail.

Benoit Le Tynevez

Réagissez